Le Bois:     

Le bois du Cyprès de Lambert Cupressus Macrocarpa

C’est un bois qui est recherché pour sa durabilité naturelle et il a en plus l’avantage de pousser très vite.
En effet il ne nécessite aucun traitement après sciages (il y a pas mal d’exemples de troncs restés à l'extérieur et couchés dans l'herbe depuis l’ouragan 1987 dont le bois est resté sain depuis).
D’où son utilisation pour l’extérieur : abris, meubles de jardins, platelages, portails, claustras et fréquemment sous forme de sculptures…
Mais également à l’intérieur des maisons pour constituer certaines pièces de charpente et des meubles pour la qualité de son grain (fin et assez proche d’aspect du merisier).

Pour ses qualités il peut remplacer aisément l’usage de certains bois tropicaux dont l’exploitation et la commercialisation ne sont pas toujours très transparentes (conditions de travail, lieux de prélèvement vis à vis de la forêt primaire).

Si l’intérêt porté aux cyprès de Lambert est uniquement son bois, il faut cependant bien faire la distinction entre les arbres plantés pour l’agrément des paysages ou qui le sont devenus au fil du temps et qui doivent, par conséquent être respectés de ceux plantés en boisements pour la production de bois et donc voués à une exploitation.


L’association Cyprès De Chez Nous s’attache depuis plusieurs années à convaincre de replanter du cyprès de Lambert.
Mais pourquoi des forestiers, des particuliers ou des services territoriaux, seraient motivés à reboiser avec un arbre, dont la valeur du bois n’est pas suffisamment connue?
C’est pour répondre à cette question que depuis trois ans notre association a confié à l’école supérieure du bois de Nantes le soin de faire des tests qui caractérisent les capacités mécaniques du bois du cyprès de Lambert. Les premiers résultats dépassent les espoirs que nous mettions dans cet arbre sur sa capacité à produire du bois d’œuvre. Les tests ci-joints le mettent en évidence.
Ce travail accompli par des élèves ingénieurs, n’aurait pu aboutir sans l’implication de leurs enseignants et particulièrement M Franck MICHAUD.
Cette étude a également été enrichie grâce au dévouement des membres du bureau de l’association, ainsi que par les commentaires éclairés de M Gilles PICHARD, du Centre régional de la propriété forestière de Bretagne, que je remercie chaleureusement.
Cependant pour que ces résultats soient homologués, il est indispensable que d’autres tests soient effectués et ce, sur un grand nombre d’échantillons. Le financement de ce type de recherche, excède largement les moyens de notre association.
C’est la raison pour laquelle il nous faut trouver les partenaires convaincus de l’engagement à consacrer à cet arbre.

Ainsi la Bretagne conjuguerait avec la replantation de cette essence, la conservation d’une richesse paysagère avec un retour financier certain sur l’investissement de la plantation.

Le Président de « Cyprès De Chez Nous » - J-P Ruelle

Voir l'étude de 2009 sur le bois du CYPRES par l'Ecole Supérieure du Bois de Nantes          > ICI <
Voir aussi la revue bibliographique de l'Ecole Supérieure du Bois de Nantes          > ICI <
La première étude (2008) de l'Ecole Supérieure du Bois de Nantes          > ICI <

 ©Copyright 2008/2015: Cypres De Chez Nous / Webmaster: J-C Pellant.