Le Paysage:     

Le Cyprès de Lambert, Cupressus Macrocarpa dans le paysage

Bien évidemment c’est près des côtes que se trouvent les cyprès les plus intéressants pour le paysage. 

C'est là qu'ils prennent les allures les plus farfelues.
Ils ne connaissent plus les lignes verticales. Leurs troncs et branches se tordent dans tous les sens. Leurs frondaisons s'organisent plus volontiers horizontalement à la manière des fanions qui s'agitent dans le vent.
Le cyprès s'offre au vent comme le bois s'offre au sculpteur et les différentes formes qu'il revête sont loin de faire penser au même végétal. Parfois il évoque l'arbre de la savane. D'autres paraissent être sortis d'une estampe japonaise. Parfois son tronc ressemble aux arbres lianes de la jungle. D'autres sont aussi ridés qu'un vieillard.
Le soleil, la pluie, le vent chargé d'embruns font blanchir son tronc et ses branches qui prennent des reflets d'argent.

 

 

Le cyprès apporte une certaine douceur aux paysages maritimes très rudes, une certaine humanité. Il s'associe aux maisons, aux villages de pêcheurs et aux chapelles en leur apportant à la fois abri et tout un écrin chatoyant de verdure. On le trouve alors couramment aux entrées. Il offre une protection bien accueillante au promeneur exposé à tous les vents et à tous les grains.



Il procure au photographe des premiers plans bien sympathiques sur le rivage et faciles à repérer pour cadrer les prises de vue et augmenter la profondeur de champ.

Le cyprès n'est pas seulement remarquable sur la côte. Dans la campagne bretonne sa silhouette ne passe pas inaperçue non plus. Hormis les pins, il est quasiment un des seuls arbres à présenter un feuillage en hiver qu'il est plaisant de voir pour l'oublier un peu. Sa masse de feuillage sombre le distingue alors très nettement, en contraste avec le reste de la végétation au repos. C'est dans la lumière du crépuscule que l'on peut encore plus admirer sa beauté et son étrangeté.
Réflexions sur le paysage Novembre 09 : Charles VIALA 

Pourquoi le cyprès est remarquable et suscite tout notre intérêt ? 
De manière générale, l'Arbre est très rare sur la côte et lorsqu'il est présent, il ressemble davantage à un buisson. Ce n'est pas le cas du cyprès qui se contente de situations extrêmes pour se développer et atteindre parfois de belles tailles. Par cette rareté d'Arbre, notre cyprès est encore plus précieux.

Sa ramure est parfois très imposante. Il suffit de contempler le cyprès du manoir de Trébéron à Crozon pour s'en convaincre. Cet arbre allie à la fois puissance et élégance 

Arbre repère à la manière d'un amer sur la côte où tout ce qui se distingue de loin est précieux pour la navigation, mais aussi sur terre. Signal fort dans le paysage.
Arbre qui a du panache, qui tient du spectaculaire. 

Arbre singulier, toujours différent qui rend parfois son identification difficile. Est ce un pin, un cèdre ? Est ce si important de savoir qui il est ? Le plus important est de savoir l'apprécier à sa juste valeur et le respecter.
Arbre compagnon des fermes bretonnes et des hameaux qu'il protège.
Arbre des vacances, de l'évasion, du rêve.

 ©Copyright 2008/2015: Cypres De Chez Nous / Webmaster: J-C Pellant.